• virginie-cotreau-home-03
  • virginie-cotreau-home-04
  • prairie-1246633_1920
  • bulle_bleue_2
  • virginie-cotreau-home-02

Les applications

Spécialité : Hypnose et arrêt du tabac

Conscient des effets néfastes du tabac sur votre organisme (un paquet de cigarettes fumé par an équivaut à 250 ml de goudron dans les poumons, soit deux pots de yaourts).

Vous êtes à la recherche d’un thérapeute pour vous aider à arrêter de fumer. Je vous propose de vous aider grâce à l’hypnose thérapeutique pour traiter votre addiction au tabac.

Dès le premier contact téléphonique, je vous explique comment va se dérouler la séance.

Vous déterminez combien de séances vous vous donnez pour déposer votre paquet de cigarettes en partant du cabinet en signe de l'arrêt définitif de la cigarette : en 1, 2, 3, ou 4 séances ?


La motivation est le point clé de l’arrêt du tabac. Personne ne peut vous forcer à arrêter de fumer. Une réelle envie est nécessaire.


Votre comportement de fumeur a été mis en place à un moment donné et aujourd’hui ce comportement répond à une dépendance comportementale, physique ou psychique. Nous verrons ensemble quelles sont les raisons qui vous poussent à fumer, qui peuvent être liées à des habitudes ou à un moyen de gérer vos émotions.

L’hypnose permet de casser ces habitudes, de vous libérer des automatismes et de faire comprendre à votre inconscient que la cigarette est en fait négative pour vous.

Le travail de l’hypnothérapeute va être de repérer les leviers du changement chez le fumeur, connaître et aider le sujet à trouver les ressources inconscientes pour modifier ce comportement indésirable.

L’hypnose va vous permettre de reprogrammer ce comportement afin de vous libérer. C’est un travail en profondeur pour une efficacité à long terme. L’hypnose est un booster. Il va convaincre votre inconscient à devenir totalement non-fumeur en levant les blocages qui vous empêchent d’arrêter de fumer. Lorsqu’une personne arrête de fumer, son corps se désintoxique graduellement et reprend son fonctionnement normal. Arrêter de fumer amène des bénéfices pour la santé des fumeurs dès le premier jour. La dépendance physiologique à la nicotine ne dure que 48H !

20 minutes après la dernière cigarette
La pression sanguine et les pulsations du cœur redeviennent normales.

8 heures après la dernière cigarette
L’oxygénation des cellules redevient normale. La quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié.

48 heures après la dernière cigarette
Le goût et l’odorat s’améliorent.

72 heures après la dernière cigarette
Respirer devient plus facile. Les bronches commencent à se relâcher et on se sent plus énergique.

2 semaines après la dernière cigarette
Le risque d’infarctus du myocarde diminue déjà.

3 mois après la dernière cigarette
La toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement. Pour la femme enceinte qui a arrêté de fumer durant les trois premiers mois de sa grossesse, le risque d'avoir un enfant de faible poids devient comparable à celui d’une personne qui n’a jamais fumé.

1 an après la dernière cigarette
Le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié.

5 ans après la dernière cigarette
Le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non-fumeur.

10 ans après la dernière cigarette
Le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.
Le risque de cancer de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, de la vessie, du col de l’utérus et du pancréas, diminuent.

En moyenne, 15 ans après la dernière cigarette
L’espérance de vie redevient quasiment identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé.

Source : https://www.tabac-info-service.fr/

 

arret du tabac